Comment respecter l'environnement quand on participe à un festival de musique ?

Les rassemblements sont de bonnes occasions pour promouvoir des attitudes responsables. D'ailleurs, des initiatives écologiques sont prises par les organisateurs et le public lors des grands événements. C’est le cas également dans le cadre de l’organisation d’un festival de musique. Ces actions tournent autour des objets utilisés, des moyens de transport, de la gestion des déchets, etc. Voici comment respecter l'environnement quand on participe à un festival de musique !

l'environnement en festival

Le moyen de déplacement

Si le lieu du festival est assez proche et accessible à vélo, optez pour ce mode de déplacement. Si vous ne disposez pas d’une bicyclette, vous pouvez toujours en louer une. À proximité de l’endroit, vous aurez souvent des parcs à vélos pour vous garer. À défaut, prenez les transports publics au lieu de vous y rendre en voiture. Rendez vous sur le site par exemple en bus. En outre, si vous êtes obligé d’utiliser votre véhicule, pensez au covoiturage.

En effet, vous avez la possibilité de faire le trajet avec d’autres festivaliers pour limiter votre empreinte carbone. Les plateformes dédiées à cette pratique sont nombreuses. La réduction des émissions des gaz à effet de serre est aussi possible avec l’utilisation des navettes. Certains organisateurs proposent des transports de groupe (gratuits ou payants). De plus, une fois à l'événement, pensez à vous déplacer à pied aux alentours de l’endroit.

Des études montrent que le déplacement des spectateurs représente la part la plus importante dans les émissions de gaz à effet de serre. Le chiffre est d’environ plus de 85 % lors de festivals ou des concerts.

L’utilisation de gobelets lavables

L’une des initiatives en faveur de l’environnement est la préférence des gobelets réutilisables.

En effet, pour vous assurer que votre participation soit écoresponsable, vous pouvez opter pour ces produits. De plus, vous avez la possibilité de vous impliquer en sensibilisant les autres participants à l’éco-citoyenneté. Ce levier d’action permet de limiter les ordures. Les gobelets lavables sont une alternative aux déchets plastiques.

D’ailleurs, certains festivals s’engagent en utilisant les mêmes gobelets pendant plusieurs éditions. Cette réutilisation est économique, en plus d'être écologique, car il peut se faire plusieurs années de suite. Par conséquent, évitez d’emporter avec vous :

  • des bouteilles plastiques ;
  • des canettes ;
  • des gobelets plastiques ;
  • d’autres contenants non lavables.

Donnez la priorité à cette solution durable qui ne bouleverse pas les équilibres de la planète. Vous pouvez aussi faire floquer une gourde réutilisable avec une image de votre choix ou un texte.

La limitation de la consommation

En vous rendant à un festival de musique, vous pouvez éviter les aliments gras vendus par les food trucks. Privilégiez plutôt la cuisine élaborée avec des recettes simples et des produits sains. Les organisateurs proposent des solutions comme des prestations de repas locaux. En outre, évitez le gaspillage en offrant les restes ou en les conservant convenablement. Des volontaires récupèrent la nourriture non consommée pour l’offrir à des nécessiteux.

En effet, la restauration éco-responsable ne concerne pas uniquement la vaisselle ou les ingrédients utilisés. Vous devez mesurer la quantité de nourriture préparée ou achetée. La surconsommation favorise la pollution et menace la biodiversité. Elle a donc une incidence directe sur le réchauffement climatique. Ainsi, toute utilisation de mouchoirs ou d’emballages doit être raisonnable. Cela fait partie d’ailleurs des mesures adoptées par l’État pour des services publics écoresponsables.

La gestion des déchets

La propreté est un élément incontournable pour respecter l’environnement. Ainsi, la meilleure gestion de déchets est la limitation de la production d’ordures. Lorsqu'on participe à un festival de musique, il faut s’assurer de mettre les déchets dans les poubelles adaptées. De plus, vous pouvez contribuer au ramassage des ordures jetées par les autres participants. Lors de certains événements, le public est aussi sensibilisé au tri des déchets. C’est un bon moyen de réduire son empreinte carbone.

Accordez une attention particulière aux prospectus distribués lors du rassemblement. Ce sont, avec le plastique, les principales sources d’insalubrité dans les grands espaces. Par ailleurs, si vous emportez de la vaisselle, privilégiez les produits compostables. Sinon, utilisez des couverts et des verres réutilisables.

La participation à un festival de musique peut se faire en respectant l’environnement. Il existe à cet effet plusieurs solutions durables qui permettent de limiter son empreinte carbone. Ces initiatives véhiculent des valeurs éthiques, de vraies alternatives aux pratiques polluantes. Elles concernent les déplacements, les ustensiles (gobelets, couverts, etc.), les produits consommés et les déchets.

PagesT